DES MAINS PROPRES POUR SAUVER DES VIES AU CAMEROUN

Context du projet

Le Cameroun est un pays en Afrique Centrale, surnommé « l’Afrique en miniature » grâce à sa diversité au niveau géographique, climatologique, humain, culturel et linguistique. Le projet se
réalise dans le département de Nyong-et-So’o, au centre du pays. Le chef-lieu du département est la ville de Mbalmayo, qui fonctionne comme carrefour entre la capitale Yaoundé, la région du Sud et les frontières nationales avec la Guinée Equatoriale et le Gabon. La population du département est estimée à 150’000 habitants.

Au Cameroun, la situation sanitaire est dominée par un manque d’hygiène, surtout dans les lieux publiques et notamment dans les écoles maternelles et primaires des régions rurales, ce qui a des
conséquences désastreuses, dont les maladies transmissibles dites « de la main sale » et d’autres. Ces maladies continuent de faire des ravages dans les populations par une mortalité trop élevée
parmi les enfants en dessous de 5 ans. Ces maladies provoquent aussi de l’absentéisme scolaire et donc un manque d’éducation de base.
La situation étant déjà aggravée est devenue préoccupante avec la pandémie de COVID-19, aujourd’hui avec le Choléra.


La situation est plus préoccupante, surtout en milieu rural où l’eau est une denrée rare et se laver les mains constitue un exercice pénible. Par conséquent, les enfants sont souvent encore plus exposés aux maladies. Ils ont besoin d’une mise en place de points d’eau potable à proximité ainsi que les kits de lavage des mains adaptés tels que proposés par ADED Suisse. Déjà certaines écoles ont des points d’eau permettant ainsi d’installer des lave-mains et de rendre facile leur utilisation. La nécessité d’augmenter la sensibilisation à l’hygiène des mains, ainsi que le fait de donner la possibilité de se laver les mains, sont évidentes si le Cameroun souhaite augmenter le niveau sanitaire de sa population.

Première phase

Début : Le début officiel de la première année était le 15 Octobre 2021, toute fois il convient de mentionner que les activités entrant dans le compte de la première année avaient été menées en Février 2021 à Ngomedzap, pendant la semaine de la Jeunesse.

Fin : 30 Septembre 2022.

Bénéficiaires

Le projet aura un impact sur des bénéficiaires indirects, dont les familles des élèves, leurs communautés et les autorités communales.

Bénéficiaires directs

Deuxième phase

Début : Le début officiel de la deuxième phase du projet était le 22 Février 2022 à Mbalmayo.

Fin : Le projet prendra fin à la fin de l’année scolaire en 2023, mais quelques activités seront encore réalisées jusqu’au début de l’année scolaire 2023-2024.

Les activités

Partenaire

Logo ADED-Suisse